Aviation & Train industries Products & Services
Français English Chinese
"Design tomorrow's added value solutions"
EASA DOA / POA / Part145

UUDS : embarquement vers de nouveaux défis

© Contact Entreprises n° 169 • Février-Mars 2021

UUDS : embarquement vers de nouveaux défis

https://www.contact-entreprises.net/wp-content/uploads/2021/03/Contact169.pdf



L’entreprise UUDS, créée en 1981 par Gilles Nègre, s’est fait un nom dans le domaine aéronautique.

Forte d’un actionnariat 100 % français, cette société familiale de 320 personnes, labellisée PM’UP industrie, couvre un très large spectre d’activités.
Spécialisée dans les interventions chimiques sur avions, la bio-décontamination des aéronefs et l’aménagement intérieur des cabines, la société opère actuellement un transfert de technologie, de l’aéronautique vers d’autres secteurs tels que les trans-ports publics.
UUDS déploie désormais ses solutions de désinfection, historique-ment destinées aux compagnies aériennes, au sein des rames de RER et du métro parisien pour le compte de la RATP.
Ces process suscitent aujourd’hui un intérêt de plus en plus grand afin de répondre aux enjeux sanitaires actuels. De nouvelles perspectives prometteuses pour cette entreprise innovante, qui réalise déjà 50% de son chiffre d’affaires à l’export.


Gilles NÈGRE, entrepreneur inventif (il est le créa-teur des pics à pigeons et détient un brevet sur ce produit qui s’exporte dans plus de 50 pays !), est à l’origine de cette belle aventure entrepreneuriale, née il y a 40 ans.
Ancien de chez U.T.A, il développe plusieurs axes stratégiques pour déployer son activité : cibler des marchés de niche dans l’aéronautique, innover et se développer à l’international pour ne pas dépendre d’un seul client.
Depuis sa création il y a 40 ans, UUDS applique ces grands principes. L’entreprise, installée à Roissy, a réussi à s’imposer comme un acteur incontournable dans le domaine du nettoyage extérieur sans eau des avions et de la bio-décontamination, qui représentent 75 % de l’activité du groupe, avec près de 2200 appareils en contrat de service.
“Les maladies voyagent, précise Gilles NÈGRE. Les autorités françaises exigent que les avions en provenance de pays où sévissent des maladies transmises par les insectes, comme le paludisme ou la fièvre jaune, soient désinsectisés et désinfectés.
En 2003, avec l’apparition de l’épidémie de SRAS, nos équipes ont été très sollicitées par les compagnies aériennes. Début 2020, nous avons été immédiatement opérationnels et mobilisés pour faire face à la pandémie de COVID.
Cependant, la crise sanitaire a fortement impacté et de façon durable le trafic aérien. Dans ce contexte, il nous a fallu réagir sans tarder et nous adapter à cette situation”.

Innovation et agilité

L’entreprise sollicite rapidement des aides de la ré-gion pour l’accompagner dans cette diversification et lance de premiers essais dans les transports ferroviaires, pour le compte de la RATP et la SNCF.
Les tests sont concluants et permettent à l’entreprise de redéployer 100% de ses effectifs sur des interventions de nuit, au sein des rames de métro et de RER.
“Nous avons dû fournir à nos collaborateurs des équipements autonomes (bag packs) munis de batteries interchangeables pour leur éviter de se brancher et d’évoluer sans contrainte.
Il a fallu repenser notre manière de fonctionner afin d’être le plus efficace possible. Aujourd’hui, nous sommes en lice pour de gros appels d’offres.
Nous avons également en ligne de mire les réseaux de bus. Ce transfert de technologie a été profitable à l’entreprise, qui a pu renforcer ses équipes d’ingénieurs et ainsi, garder un coup d’avance.
Notre ambition reste forte, avec l’embauche d’une dizaine de nouveaux talents dans les mois dans le cadre de notre plan de croissance.”
En parallèle, UUDS mène de front une collaboration avec la société française METAL SKIN, qui détient un brevet sur un produit très novateur, permettant aux surfaces traitées de devenir auto-décontaminantes (grâce à une technologie basée sur les nanoparti-cules).
Ce procédé unique démultiplie l’efficacité des protocoles de nettoyage et de désinfection pour réduire la charge bactérienne sur les éléments de contact. Une petite révolution en marche…

Une entreprise multi-facettes

Même société, autre métier : l’équipement intérieur d’avions. UUDS aménage les cabines du sol au plafond, répare, crée, grâce à des ateliers internalisés très polyvalents.
“Nous travaillons tous les matériaux: cuir, plastique, thermoformage de coques, usinage de pièces métalliques, y compris la partie électricité.
Nous avons même investi dans des machines d’impression 3D, qui nous permettent d’imprimer plusieurs milliers de pièces certifiées chaque mois, tels que des accoudoirs d’avion, une première mondiale dans un secteur extrêmement normé.” Pour répondre aux besoins liés à la crise, le bureau d’études a mis au point des civières pour le rapatrie-ment des malades.
Convertibles, elles sont équipées de kits à oxygène et s’installent sur tout type d’appareils. Autres développements : des séparateurs de cloison pour le confort des passagers mais aussi des berceaux pour bébés…
L’entreprise a également travaillé à la conversion des avions en cargo pour le transport des vaccins, permettant aux appareils immobilisés de voler. Elle compte une cinquantaine d’interventions de ce type à son actif.

En mode multi-projets, l’objectif d’UUDS est double : gagner des parts de marché dans l’hexagone en dupliquant son savoir-faire dans les transports publics et poursuivre son déve-loppement à l’international, en atteignant d’ici deux à trois ans 70% de son CA réalisés à l’export.
Beaucoup d’audace et de créativité pour cette PME valdoisienne déjà présente dans 18 pays à travers le monde, notamment dans les Emirats, en Inde, à Dubaï et en Chine.