"Design tomorrow's added value solutions"
français anglais chinois

Don de jours de repos proches aidants chez UUDS

Vous êtes parent d’un enfant gravement malade ou proche aidant d’une personne qui présente un handicap ou une perte d’autonomie conséquente; vos collègues peuvent vous aider.

Ils ont, en effet, l’opportunité de renoncer à des jours de repos et de vous en faire don pour que vous puissiez vous occuper de ce proche en difficulté.

QUI EST CONCERNE ?

La notion de proche aidant est définie en tant que conjoint, concubin, partenaire de PACS, ascendant, descendant, etc. mais il peut aussi s’agir d'une personne âgée ou handicapée avec laquelle l'aidant réside ou avec laquelle il entretient des liens étroits et stables, non professionnels, pour accomplir des activités de la vie quotidienne.

COMMENT PROCEDER ?

Le salarié proche aidant qui souhaite s’absenter pour s’occuper d’un enfant gravement malade ou venir en aide à un proche présentant un handicap ou une perte d’autonomie, formule sa demande par écrit, accompagné du justificatif correspondant (certificat médical, taux d’incapacité, allocation personnalisée d’autonomie, etc.).

Ses collègues peuvent alors volontairement renoncer à des jours de repos non pris, au bénéfice de ce salarié parent ou proche aidant, après accord préalable de l’entreprise.

UN ACTE SOLIDAIRE

Ce don de jour de repos est anonyme et sans contrepartie, il est établi pour un collègue déterminé. En échange, le bénéficiaire des jours cédés voit sa rémunération maintenue et la période est assimilée à une période de travail effectif.

Les jours de repos qui peuvent faire l’objet du don sont les suivants :
   • 5ème semaine de congés payés
   • Congés d'ancienneté
   • Jours RTT
   • Heure de modulation (par tranche de 7 heures)